Logo Saint-Gervais
Retour

LA COMMUNE OFFRE UN NOUVEAU CAISSON HYPERBARE A L’ABRI VALLOT

separateur

Une coopération efficace entre le PGHM et la Commune a permis le rapide remplacement du caisson endommagé

Matériel de sécurité indispensable dans un abri de détresse en haute altitude, le caisson hyperbare de l’abri Vallot fait l’objet de contrôles fréquents. Récemment découvert troué et hors d’usage et après plus d’une décennie d’utilisation, la Commune de Saint-Gervais, conjointement avec le PGHM de Haute-Savoie ont réformé l’ancien caisson pour doter l’abri d’une toute nouvelle chambre de pressurisation.

La Sécurité, un enjeu majeur !

Une course en haute montagne, même minutieusement préparée, peut parfois prendre un tournant désastreux : fatigue, conditions météorologiques changeantes, mauvaise acclimatation à l’altitude, chute, blessure … autant de risques nécessitant l’implantation « d’abris de détresse » sur les voies les plus parcourues et engagées du massif. A la différence d’un refuge gardé, un abri de détresse ne doit servir qu’en cas d’urgence. Il est alors équipé d’un kit de survie cadenassé, comportant notamment de quoi se nourrir, de quelques médicaments, de matériel de premier secours et d’un caisson hyperbare. Ce dernier permet à une personne souffrant d’un mal aigu des montagnes d’échapper à un potentiel œdème, en ramenant très rapidement son corps à une pression atmosphérique équivalente ou inférieure à 2 000 mètres. Une étape cruciale qui permettra à la victime d’attendre les secours en sécurité avant d’être emmenée dans un établissement de soin.

Entièrement financé par la Commune de Saint-Gervais pour un montant de 3 271 €, le nouveau caisson a pu rejoindre l’abri Vallot mercredi dernier au cours d’une rotation effectuée par le PGHM. C’est une collaboration étroite et efficace entre le PGHM et la Commune qui a permis le déroulement rapide de cette opération clef dans le dispositif global de sécurité sur la voie normale d’ascension du Mont-Blanc.