Logo Saint-Gervais
Retour

IL RESTE ENCORE DES HURLUBERLUS SUR LES PENTES DU MONT-BLANC

separateur

…D’où l’impérieuse nécessité de mettre en place très rapidement la réglementation qui protègera enfin cette magnifique montagne de la bêtise humaine !

Si nombreux sont ceux qui se sont félicités de la volonté exprimée par Emmanuel Macron, Président de la République, lors de sa visite à Saint-Gervais le 13 février 2020, de faire cesser les situations d’irrespect constatées depuis de trop nombreuses années dans le site classé du Mont-Blanc, en particulier sur la voie d’accès principale à son sommet, la voie royale de Saint-Gervais, quelques-uns ont encore montré cet été leur faculté à se moquer éperdument du respect des règles et de celui de la sécurité à commencer par la leur !!!

Morceaux choisis rapportés par les membres de la brigade blanche :
« Bonsoir Jean-Marc. Ras ces jours derniers. Vent fort et très violent aujourd’hui… Hier un individu de Marseille s’est présenté à notre cabane sans réservation. Impossible de lui faire entendre raison. Les gendarmes du PGHM étant là, ils ont pris le relais et finalement ils lui ont trouvé une place à Tête Rousse en lui faisant la morale…Pas revu aujourd’hui. Je me suis permis de lui dire qu’il avait mis ses crampons à l’envers. Sans succès. »« Bonjour jean Marc voici la photo d’un bosniaque qui était au refuge du goûter cette nuit avec son chien. Les guides lui ont évité un accident et l’ont fait redescendre rapidement. L’inconscient était parti de nuit des Houches. Bonne journée »

 

Le marseillais équipé « plage » et le bosniaque avec son chien © DR

Dans l’attente de l’arrêté préfectoral de protection d’habitats naturels (APHN)
Ce projet d’arrêté initié à la demande expresse du Président de la République par Emmanuelle Wargon, alors Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la transition écologique et solidaire, est l’outil juridique qui permet de mettre un terme rapidement à toutes les élucubrations et incivilités constatées chaque année. Il ne vise naturellement pas la grande majorité des alpinistes, des guides, respecteux des us et coutumes et du milieu naturel, et se borne à limiter les activités autorisées à celles du ski et de l’alpinisme, renouant ainsi avec les pratiques originelles du Mont-Blanc.

Une large concertation
Le projet d’arrêté, d’abord soumis aux maires et aux administrations, a fait l’objet de nombreuses évolutions puisque c’est la 18ème version qui a reçu l’accord des maires afin d’être soumise à la consultation des associations et du public (actuellement en cours).

Des évolution possibles
Bien évidemment cet arrêté ne peut pas contenter tout le monde, il est la réponse immédiate aux excès trop longtemps tus et tolérés par beaucoup, il pourra et devra évoluer dans le temps pour par exemple laisser la place …..pourquoi pas à un parc national ……qui mériterait alors le label de l’Unesco et de l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité.

A suivre ….

Jean-Marc Peillex
Maire et Conseiller départemental du Mont-Blanc
Contacts : Jean-Marc PEILLEX 06 80 37 09 30 – maire@saintgervais.com